Yannick SEITZ Yannick SEITZ
Montbéliard (F25)
mardi, 18 juillet 2017 20:44

L'Abbaye accueille Unknown Pleasures de Yannick Seitz

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Yannick Seitz devant l'oeuvre originale réalisée pour l'exposition. Yannick Seitz devant l'oeuvre originale réalisée pour l'exposition. Est Républicain 12 07 2107

...L'abbaye de Baume-les-Dames accueille une exposition collective autour de l'artiste Yannick SEITZ, jusqu'au 16 juillet. Expo dont l'oeuvre la plus importante est Unknown Pleasures, 100 consecutive original work of pulse abstraction, réalisée spécialement à cette occasion. Un magnifique cadeau pour la prestigieuse abbaye, mais également pour les amoureux de l'art moderne crée par l'artiste Yannick Seitz.

Cette pièce monumentale, oeuvre unique, est composée de 100 pièces originales de format 31,5 X 31,5cm, ce qui correspond aux mesures de la pochette d'un vinyle 33 tours qui a été l'élément déclencheur de la création de Yannick Seitz.

En effet, l'artiste aime rappeler ce que son isnpiration doit à "la pochette de l'album du groupe Joy Division réalisée par le designer Peter Saville et représentant 100 consecutive pulse from the pulsar CP 1919. Ce qui frappe tout d'abord sur la pochette d'Unknown Pleasures, c'est son austérité, aucune mention des noms, aucune figuration, aucune couleur, des motifs réduits au strict minimum, une seule figure compacte et épurée. Cette simplicité lui permet d'attraper l'oeil et d'imprimer l'imaginaire".

On retrouve dans l'oeuvre de Y. Seitz (travail en 3 dimensions, technique mixte) la même simplicité, voire la même austérité qui attirent immédiatement le regard du visiteur qui finit par s'approprier l'oeuvre. L'artiste se qualifie comme étant ni peintre abstrait, ni peintre  figuratif, mais comme un peintre de l'impalpable. On y ressent une intense osmose avec l'univers.

 L'artiste n'est pas venu seul, il a su s'entourer de talentueux artistes, Michèle Sauberli, et ses grand formats, aux peinture fortes, en mouvement, rythmées par un gest que l'on sait maîtrisé, comme le sont les couleurs. Régis Di Giorgio, qui se qualifie de peintre des limites, il travail sur papier les horizons... ; Yves Hasselmann, adepte du Strip, il découpe en lanières des toiles anciennes et leur redonne une autre vie; Patricia Pereira, et ses portraits colorés de femme; Patrick Choffat dont les sculptures originales, chargées d'humour font penser à l'art brut.

> Entrée Libre à l'Abbaye : mercredi, vendredi, samedi 10h00-11h45 et 14h00 - 17h30 ; jeudi 10h00-11h45 et 16h00 - 20h00 ; dimanche 10h00-11h45 et 14h30 - 18h00

Article paru dans l'Est Républicain
Mercredi 12 juillet 2017

 

LiensBaniere